• à trop s'aimer

    A Tommi. 

    L'amour qu'il me reste de toi aujourd'hui, c'est la haine. Capitaine du bateau, tu es l'unique responsable du naufrage qui a fait sombrer mon âme dans les profondeurs introuvables de l'océan. Personne ne sait où je suis. Parfois, j'arrive même à m'y plaire au fond du trou, seule, avec ma peine et mon désespoir.

    Tu étais pourtant si beau dans tes paroles, que je me suis déchirée le coeur à t'aimer. Je dois dire que tu étais bien armé pour me détruire. Ton mépris me terrorise encore aujourd'hui, et tes mots me réveillent souvent la nuit. J'ai peur que tu reviennes me chercher et qu'il ne soit trop tard.

    Sur ces quelques mots, je laisse à ma plume l'honneur de souffrir à ma place. Je suis fatiguée de ne vivre que de toi.

    Je t'ai aimé, sans jamais savoir pourquoi. Ton regard avait réveillé l'amour qui sommeillait en moi.

     

    28 juillet 2012

    Avec toute la naïveté d'une jeune fille qui se plait à avancer vers l'inconnu, je franchis les portes de ton entre. Et je te vois, parfait, au milieu de ces gens qui vivent cette nuit comme si c'était la dernière. Je t'aime déjà, tu es si beau. Les 6 prochains mois vont alors changer définitivement ma vision de l'amour. Tout va très vite.. les mots s'enchainent et tes paroles se battent dans ma tête. Tu as réussi ton coup, je suis ta prisonnière et tu feras de moi ce que tu voudras.

    "la tua collana è l'unica cosa che darò la vita, per tenerla sempre con me quando suonerò da qualunque parte ce l'avrò sempre e suonerò solo per te, con la mano in su come piace a te, per farti capire che io voglio te"

    30 août 2012

    la réalité qui m'échappait jusqu'alors me rattrape subitement, je pars demain pour la France et je te quitte pendant 4 mois, toi, l'amour de ma vie.

    C'est à travers chaque petits moments passé avec toi que je vois le bonheur, j'ai de la chance de t'avoir avec moi. À dans 4 mois mon coeur.. Et voilà, le jeu va pouvoir commencer, c'est à qui tiendras le plus longtemps sans craquer, sans verser une larme. Il faut être fort, c'est ça, savoir aimer. Et moi je t'aime, mais d'une autre forme d'amour, un truc qui fait que tu es vraiment spécial, parce que j'arrive à me rendre compte que je t'aime lorsque je souffre de ton absence, et uniquement dans ces moments là. La vita puo allontanarci, l'amore continuerà. (30 aout)

    J'ai gardé tous tes messages. Je t'aimais à la folie et tout le mal que tu m'as donné en échange m'a beaucoup servi. Jamais je ne rencontrerais une autre personne comme toi, capable de bouffer mon intérieur comme tu l'as fait.

    "c'est une page qui se tourne mais à contre-coeur, tu fais parti de l'histoire de ma vie."

    J'ai mis du temps à me faire à l'idée que ta vie pouvais être mieux sans la mienne, j'ai faillit me noyer dans l'océan de mes propres larmes, et cette douce poésie provient de tout le malheur que tu m'as causé. Mais aujourd'hui tu m'inspires plus que jamais. Je n'ai aucune de tes nouvelles et je peux alors faire de toi ce que je veux. (..)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :