• Arriverà la fine

    Je suis dans un désert ce soir, seule, entourée de ce grand rien. Pas une âme ne marche à coté de moi. La tempête a tout emporté sur son passage, le mal, le bien, les pleurs, les souffles. Le calme qui m'entour témoigne du néant qui m'habite. Je me suis perdue dans ces lieux que je croyais si bien connaitre. Et personne n'était là. Quand la tasse est trop pleine il ne suffit d'un rien.. Ce soir j'ai perdu. Contre la pression qui m'entourait, contre le monde en général, contre mes vieux démons du passé, contre moi même. J'ai baissé la garde et il n'a fallut qu'une seconde au remord pour venir attaquer. La fatigue fait désormais bouclier à la douleur. Je dois me rendre. Dans cette bataille contre moi même ne j'étais pas préparée, pas assez armée pour affronter celle qui veux me détruire depuis tant d'année. Le paradoxe, c'est que cette fille, c'est aussi ma plus fidèle alliée. Je n'en ai pas d'autre, mon coeur vous le diras. Je crois que nous ne savons pas comment aimer. Facile? Lorsque personne ne vous a jamais donner les clefs de l'amour propre? J'aimerais pouvoir dire "aider moi", mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à accepter la personne que j'ai été, et c'est un gros problème. Je déteste cette image, ces remarques, ces gens. J'ai envie de partir, de me réfugier sur ma terre loin de toutes ces souffrances et recommencer ma vie, sans avoir à faire face à ce passé.


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Août 2015 à 20:10

    J'ai tout lu et je trouve ton texte très bien écrit ^^ J'ai vraiment apprécié de le lire :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :