• au bord des sentiments

    Je verse un peu de ma solitude sur ces pages blanches, comme si l'encre pouvais remplir ce vide qui fait rage en moi. Je me sens si seule, comme un cadavre au milieu d'une foule de vivant, comme un oiseau dans l'océan.

    A quoi bon lutter contre le diable quand celui ci n'est autre que sa propre nature? Je suis prise au piège, otage de ma propre conscience. Le mal me gagne chaque jour un peu plus et se plait à torturer mon âme, fragile. Il s'est emparé du peu d'amour qui me restait.

    Le bruit des vagues qui se jettent contre la plage devient difficile à supporter. Même les plus belles histoires ont une fin.

    Je ressens un certain plaisir à souffrir. Serais-je entrain de me perdre à jamais dans ma solitude?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :